You can't stop thinking

“I’m never gonna hold you like I did / Or say I love you to the kids / You’re never gonna see it in my eyes / It’s not gonna hurt me when you cry / I’m not gonna miss you.” The situation is undeniably hurtful but we can'stop thinking we’re heartbroken over the loss of our beloved ones. "You can't separate peace from freedom because no one can be at peace unless he has his freedom". Malcolm X

A Candle For Remembering

A Candle For Remembering
May this memorial candle lights up the historical past of our beloved Country: Rwanda, We love U so much. If Tears could build a stairway. And memories were a lane. I would walk right up to heaven. To bring you home again. No farewell words were spoken. No time to say goodbye. You were gone before I knew it And. Only Paul Kagame knows why. My heart still aches with sadness. And secret tears still flow. What It meant to lose you. No one will ever know.

Welcome to Home Truths

The year is 1994, the Fruitful year and the Start of a long epoch of the Rwandan RPF bloody dictatorship. Rwanda and DRC have become a unique arena and fertile ground for wars and lies. Tutsi RPF members deny Rights and Justice to the Hutu majority, to Congolese people, publicly claim the status of victim as the only SurViVors while millions of Hutu, interior Tutsi and Congolese people were butchered. Please make RPF criminals a Day One priority. Allow voices of the REAL victims to be heard.

Everybody Hurts

“Everybody Hurts” is one of the rare songs on this list that actually offers catharsis. It’s beautifully simple: you’re sad, but you’re not alone because “everybody hurts, everybody cries.” You’re human, in other words, and we all have our moments. So take R.E.M.’s advice, “take comfort in your friends,” blast this song, have yourself a good cry, and then move on. You’ll feel better, I promise.—Bonnie Stiernberg

KAGAME - GENOCIDAIRE

About US

AS Foundation Founder, Webmaster, Editor-in-chief and Publisher. Search and meet Libre Penseur, the Man who stands firm on his priniciples. I am working for a pro-peace humanitarian organization with no political agenda. Make your voice heard around the globe. You think it, you write it. Dear SurViVors: Nobody’s going to help you. It’s all up to you. Make it happen for yourself. However, there's a common knowledge to remember : "No man is an island". Will be possible for me to realize my dream and say : *.*The war is over, the hunting trip on Hutus comes to an end, the Evil is taken away, the reign of Terror comes to an end in Rwanda, my beloved homeland. As we stand on the precipice of Paul Kagame war crimes, crimes against humanity and crimes of genocide, call on the Regime change in Rwanda. Will you just sit back and watch Paul Kagame destroying the Human kind or will you stand up with African SurViVors and make your voice heard? Nothing is said about Kagame's arrest. Many are asleep, wrapped up their day to day lives. However, if and if you are awake, it is your responsibility to wake others! Spread the word, Ask for Paul Kagame's removal and indictment, take action.*.*

Paul Kagame admits ordering...

Paul Kagame admits ordering the 1994 assassination of President Juvenal Habyarimana of Rwanda.

Why did Kagame this to me?

Why did Kagame this to me?
Can't forget. He murdered my mother. What should be my reaction? FYI: the number of orphans in Rwanda has skyrocketed since the 1990's Kagame's invasion. Much higher numbers of orphans had and have no other option but joining FDLR fighters who are identified as children that have Lost their Parents in Kagame's Wars inside and outside of Rwanda.If someone killed your child/spouse/parent(s) would you seek justice or revenge? Deep insight: What would you do to the person who snuffed the life of someone I love beyond reason? Forgiving would bring me no solace. If you take what really matters to me, I will show you what really matters. NITUTIRWANAHO TUZASHIRA. IGIHE KIRAGEZE.If democracy is to sell one's motherland(Africa), for some zionits support, then I prefer the person who is ready to give all his live for his motherland. Viva President Putin!!!

RPF committed the unspeakable

RPF committed the unspeakable
The perverted RPF committed the unspeakable.Two orphans, together against the world. Point is the fact that their parents' murder by Kagame & RPF held no shock in the Western world. Up to now, kagame and his death squads still enjoy impunity. What goes through someone's mind as they know RPF murdered their parents? A delayed punishment is actually an encouragment to crime. “I always think I am a peaceful person but if someone harmed someone near and dear to me, I don't think I could be so peaceful. I would like to believe that I would seek justice - I would devote myself to bringing the 'perp' to a non-happy ending but would that be enough? You'd have to be in the situation I suppose before you could actually know how you would feel or what you would do”. Jean-Christophe Nizeyimana, Libre Penseur

Inzira ndende

Search

Hutu Children & their Mums

Hutu Children & their Mums
Look at them ! How they are scared to death. Many Rwandan Hutu and Tutsi, Foreign human rights advocates, jounalists and and lawyers are now on Death Row Waiting to be murdered by Kagame and his RPF death squads. Be the last to know.

Rwanda-rebranding

Rwanda-rebranding-Targeting dissidents abroad, despite war crimes and repression Rwanda has “A well primed PR machine”, and that this has been key in “persuading the key members of the international community that it has an exemplary constitution emphasizing democracy, power-sharing, and human rights which it fully respects”. It concluded: “The truth is, however, the opposite.” Rwanda has hired several PR firms to work on deflecting criticism, and rebranding the country.
A WELL PRIMED PR MACHINE
PORTLAND COMMUNICATIONS, FRIENDS OF RWANDA, GPLUS, BTP ADVISERS
AND BTP MARK PURSEY, THE HOLMES REPORT AND BRITISH FIRM RACEPOINT GROUP

HAVE ALWAYS WORKING ON THE REBRANDING OF RWANDA AND WHITEWASHING OF KAGAME’S CRIMES
Targeting dissidents abroad One of the more worrying aspects of Racepoint’s objectives was to “Educate and correct the ill informed and factually incorrect information perpetuated by certain groups of expatriates and NGOs,” including, presumably, the critiques of the crackdown on dissent among political opponents overseas. This should be seen in the context of accusations that Rwanda has plotted to kill dissidents abroad. A recent investigation by the Globe and Mail claims, “Rwandan exiles in both South Africa and Belgium – speaking in clandestine meetings in secure locations because of their fears of attack – gave detailed accounts of being recruited to assassinate critics of President Kagame….

Ways To Get Rid of Kagame

How to proceed for revolution in Rwanda:
  1. The people should overthrow the Rwandan dictator (often put in place by foreign agencies) and throw him, along with his henchmen and family, out of the country – e.g., the Shah of Iran, Marcos of Philippines.Compaore of Burkina Faso
  2. Rwandans organize a violent revolution and have the dictator killed – e.g., Ceaucescu in Romania.
  3. Foreign powers (till then maintaining the dictator) force the dictator to exile without armed intervention – e.g. Mátyás Rákosi of Hungary was exiled by the Soviets to Kirgizia in 1970 to “seek medical attention”.
  4. Foreign powers march in and remove the dictator (whom they either instated or helped earlier) – e.g. Saddam Hussein of Iraq or Manuel Noriega of Panama.
  5. The dictator kills himself in an act of desperation – e.g., Hitler in 1945.
  6. The dictator is assassinated by people near him – e.g., Julius Caesar of Rome in 44 AD was stabbed by 60-70 people (only one wound was fatal though).
  7. Organise strikes and unrest to paralyze the country and convince even the army not to support the dictaor – e.g., Jorge Ubico y Castañeda was ousted in Guatemala in 1944 and Guatemala became democratic, Recedntly in Burkina Faso with the dictator Blaise Compaoré.

Almighty God :Justice for US

Almighty God :Justice for US
Hutu children's daily bread: Intimidation, Slavery, Sex abuses led by RPF criminals and Kagame, DMI: Every single day, there are more assassinations, imprisonment, brainwashing & disappearances. Do they have any chance to end this awful life?

Malcolm X Quotes

Killing Hutus on daily basis

Killing Hutus on daily basis
RPF targeted killings, very often in public areas. Killing Hutus on daily basis by Kagame's murderers and the RPF infamous death squads known as the "UNKNOWN WRONGDOERS"

RPF Trade Mark: Akandoya

RPF Trade Mark: Akandoya
Rape, torture and assassination and unslaving of hutu women. Genderside: Rape has always been used by kagame's RPF as a Weapon of War, the killings of Hutu women with the help of Local Defense Forces, DMI and the RPF military

The Torture in Rwanda flourishes

The Torture in Rwanda flourishes
How torture flourishes across Rwanda despite extensive global monitoring

Fighting For Our Freedom?

Fighting For Our Freedom?
We need Freedom, Liberation of our fatherland, Human rights respect, Mutual respect between the Hutu majority and the Tutsi minority

KAGAME VS JUSTICE

Thursday, January 28, 2016




[Since 1994, the world witnesses the horrifying Tutsi minority (14%) ethnic domination, the Tutsi minority ethnic rule with an iron hand, tyranny and corruption in Rwanda. The current government has been characterized by the total impunity of RPF criminals, the Tutsi economic monopoly, the Tutsi militaristic domination, and the brutal suppression of the rights of the majority of the Rwandan people (85% are Hutus)and mass arrests of Hutus by the RPF criminal organization =>AS International]

Radio CIBL Montréal : Le Béni Tazira « Selon Samantha Power, les HUTUS sont nés Génocidaires »



The Would-be President of Rwanda
Mrs. Ingabire Victoire, UMUHOZA WACU
Nobody can give you freedom. Nobody can give you equality or justice or anything. If you're a man, you take it...................................... Malcolm 




À l’Honorable Mme Fatou B. Bensouda,
Procureur,
International Criminal Court,
Maanweg, 174,
2516 AB, The Hague.
The Netherlands.
Honorable Mme Bensouda,
UN APPEL AFRICAIN URGENT!
LA Côte d’Ivoire ET L’AFRIQUE ONT BESOIN
DE L’ANCIEN Président LAURENT KOUDOU GBAGBO
POUR
RÉALISER LA PAIX ET LA JUSTICE

  1. En tant qu’Africains, nous tenons à ce que l’Afrique, notre Continent résolve ses problèmes aussi vite que possible, y compris l’ensemble des défis liés à la paix et à la justice dans les pays sortant d’un conflit.
Monday, January 25, 2016
[Since 1994, the world witnesses the horrifying Tutsi minority (14%) ethnic domination, the Tutsi minority ethnic rule with an iron hand, tyranny and corruption in Rwanda. The current government has been characterized by the total impunity of RPF criminals, the Tutsi economic monopoly, the Tutsi militaristic domination, and the brutal suppression of the rights of the majority of the Rwandan people (85% are Hutus)and mass arrests of Hutus by the RPF criminal organization =>AS International]


The Would-be President of Rwanda
Mrs. Ingabire Victoire, UMUHOZA WACU
Nobody can give you freedom. Nobody can give you equality or justice or anything. If you're a man, you take it...................................... Malcolm 




By Paul Craig Roberts
January 22, 2016 "Information Clearing House" - A British governmental inquiry has concluded that Russian President Putin “probably approved” the killing of Alexander Litvinenko by polonium poisoning. http://www.informationclearinghouse.info/article44002.htm
As no evidence is provided for the surmise, we can conclude that this report on an unresolved event that happened a decade ago is part of the lies being used by the West to demonize Putin, just as the lies about MH-17 and “the Russian invasion of Ukraine.”
Litvinenko’s brother and father say that they “are sure that the Russian authorities are not involved. It’s all a set-up to put pressure on the Russian government.” Maksim Litvinenko dismisses the British report as a smear on Putin.
And that is what it is.
“Our” government not only lies to us about the economy and the wars, it also lies about literally everything. For example, do you remember the Rwanda genocide? The story we were told is the exact opposite of the truth. Today the perpetrator of the genocide, Paul Kagame, is the President of Rwanda.
Western governments and media have covered up his crimes and praise him as a great humanitarian who has healed Rwanda and is totally supported by the people. The truth is that Kagame has proved himself a worse totalitarian that Hitler, Stalin, and Poll Pot combined. He has turned Rwanda into a fear-ridden psychological prison. Anjan Sundaram, a journalist who ran a journalism training school in Rwanda, describes in detail Kagame’s destruction of all truth and all independent thought in Rwanda. In his just published book by Doubleday, Bad News: Last Journalists In A Dictatorship, Sundaram gives the gruesome details of how Rwandans, with the complicity of the West, have been brought more psychologically under control than Winston Smith in George Orwell’s 1984.
Kagame used murder, fear, and bribes and purges of his own supporters in order to eliminate all expression of independent thought in Rwanda. Indeed, in Rwanda the individual has disappeared. People have been merged into the state. Sundaram reports his conversation with a Rwandan who is being reconstructed along the lines of Winston Smith. This person tells Sundaram: “In this kind of country we don’t know where the state ends and where we begin. And if I don’t know where I begin I’m worth nothing. I don’t have any rights. We are not individuals, we are agents of the state.”
None of the totalitarianisms that the West ranted against during the 20th century ever got this far. There was resistance everywhere. Hitler’s own top generals plotted against him. In the Soviet Union and Mao’s China, there were dissidents, including highly placed members of the Communist Party. But in Rwanda even the concept of opposition has been erased.
Reading Bad News brings to mind parallels to the US. In Rwanda sentences result not from law but from “the word of authority. Simple words had attained such power.” This reminds us of simple words from the US president that result in indefinite detention and assassination of US citizens without trials and conviction. The subservience of Western journalism has been obtained by the state similar to the suppression of independent journalism in Rwanda. Bribes are used, both monetary and access. Fear of being fired and rendered unemployable as a journalist is used. Occasionally, perhaps even murder is used as in the unresolved case of the US journalist whose car suddenly accelerated and crashed at high speed. Other American journalists have been threatened with prison sentences.
The disturbing fact that the Anglo-Zionist Empire has supported Kagame, a genocidist who “has killed more than five times as many people as Idi Amin,” is perhps an indication of what the Anglo-Zionist Empire has in mind for the rest of us.
Dr. Paul Craig Roberts was Assistant Secretary of the Treasury for Economic Policy and associate editor of the Wall Street Journal. He was columnist for Business Week, Scripps Howard News Service, and Creators Syndicate. He has had many university appointments. His internet columns have attracted a worldwide following. Roberts' latest books are The Failure of Laissez Faire Capitalism and Economic Dissolution of the West, How America Was Lost, and The Neoconservative Threat to World Order


The Truth can be buried and stomped into the ground where none can see, yet eventually it will, like a seed, break through the surface once again far more potent than ever, and Nothing can stop it. Truth can be suppressed for a "time", yet It cannot be destroyed. ==> Wolverine
Friday, January 22, 2016

[Since 1994, the world witnesses the horrifying Tutsi minority (14%) ethnic domination, the Tutsi minority ethnic rule with an iron hand, tyranny and corruption in Rwanda. The current government has been characterized by the total impunity of RPF criminals, the Tutsi economic monopoly, the Tutsi militaristic domination, and the brutal suppression of the rights of the majority of the Rwandan people (85% are Hutus)and mass arrests of Hutus by the RPF criminal organization =>AS International]



http://www.nabacu.org/en/
The Would-be President of Rwanda
Mrs. Ingabire Victoire, UMUHOZA WACU
Nobody can give you freedom. Nobody can give you equality or justice or anything. If you're a man, you take it.
..................................... Malcolm 


appel a la mobilisation generale pour l’ultime combat

QUELQUE SOIT LA LONGUEUR DE LA NUIT, LE SOLEIL APPARAITRA !!!
        Au moment où le jour de la liberté profile à l’horizon, nous sommes conscients que la lutte pour la liberté n’est pas facile ; acceptons la souffrance. Nous sommes déjà conscients qu’aucun de nous ne peut réussir seul ; quelque soit la forme de ta contribution, elle ne sera jamais négligeable.
        Quand le peuple d’Israël était en désarroi se retournait à la bible. Nous aussi lisons 1Cor3 : 4-9
« Quand l’un vous déclare : « j’appartiens à Paul » et un autre : « j’appartiens à Apollos », n’agissez-vous pas comme n’importe quel être humain?
Au fond qui est Apollos ?  Et qui est Paul ? Nous sommes simplement les serviteurs de Dieu, par les quelles vous avez été amenés à croire.. Chacun de nous accomplit le devoir que le Seigneur lui a confié. J’ai planté Apollon a arrosé, mais Dieu a fait croître ; en sorte que ce n’est pas celui qui plante ni celui qui arrose, mais Dieu qui fait croître. Celui qui plante et celui qui arrose sont égaux, et chacun recevra sa propre récompense selon son propre travail. Car nous sommes ouvriers avec Dieu.
 
Rwandaises Rwandais, où que nous soyons ; quoi que nous faisons ; qui que nous soyons, hommes et femmes, vieux et vieillards, jeunes et adultes, enfants !
Debout, soldats su Christ, le maître nous appelles.
Marchons, marchons au glorieux combat.
Que dans nos rangs l’esprit Saint renouvelle le feu sacré d’un cœur qui, pour sa cause bat.
Trop longtemps désunis, affaiblis par le doute ;
Du ciel aux mondes entraînés tous les jours.
Enfin Jésus nous met sur la route où nous attend de Dieu l’invisible secours.
Si nous luttons en regardant à toi,
Tu l’as promis, il va de ta gloire
En ton fidèle augmente-nous la foi
Repos, temps et talent, santé, fortune et vie, nous donnons tous !
En priant on le peut.
Ici la croix ; demain la gloire infinie
Nous partons, Ô Jésus Dieu le veut, Dieu le veut.
 
Honneur aux vaillants et braves soldats de Dieu
Qui, mêmes chargés d’entraves, luttent en tout lieu.
Ils s’en vont,… et l’on oubli, leur noms leurs combats, mais leur sublime folie ne périra jamais.
 
Très chers compatriotes, à l’origine de ma pensée, il n’y a que la voie impérative de ma conscience et de mon désir de suivre la volonté de Dieu où qu’elle puisse conduire.
J’ai pris aussi cette décision à cause du profond souci que m’inspirent les injustices et les iniquités que mon peuple continue à subir aujourd’hui.
 
Bien entendu, je ne suis pas poussé par le désir du Martyr, car sans amour le martyr lui-même devient une forme d’orgueil spirituel.
Je viens par cette occasion pour parler et écrire au nom d’un peuple qui, sur la terre de ses ancêtres, doit choisir dorénavant de s’affirmer et d’assurer son histoire dans ses aspects tant positifs que négatifs, sans complexe aucune.
Je n’ai pas la prétention d’être un messie ou un prophète mais d’être quelqu’un qui a toujours regardé un mal de loin comme homme prudent.
 
MOBILISONS-NOUS POUR UN ULTIME COMBAT.
                                                    
Très chers semblables, il est nécessaire et il est urgent que nos cadres et nos travailleurs de la plume apprennent qu’il n’y a pas d’écriture innocente  
En ces temps de tempêtes, nous ne pouvons pas laisser à nos ennemis d’hier et d’aujourd’hui, le monopole de la pensée, de l’imagination et de la créativité.
Il faut, avant qu’il ne soit trop tard, ces élites, ces hommes de la régions des grands lacs reviennent à eux même, c'est-à-dire à leurs sociétés vouées à la division et à la misère dont nous avons hérité pour comprendre, non seulement que la bataille pour une pensée au service des masses déshéritées n’est pas veine, mais qu’elle peut devenir crédible sur le plan national, régional et international en inventant une image d’un homme véritable qui leur permettra de réaliser des changements profonds de la situation économique, sociale et politique, susceptibles de nous arracher à la domination de nos semblables et à l’exploitation étrangère qui livrent nos enfants aux guerres et combats meurtriers et sans merci.
Voici ce que moi je vois et que je propose aux autres intellectuels de la région des grands lacs à la veille des élections de nos présidents :
- il nous faut prendre la tête des révoltes qui s’annoncent dans les campagnes affolés par l’avance progressive de la pauvreté, épuisés par la faim et la soif, et sont délaissés
- Il nous faut donnés un sens idéologique aux révoltent des masses urbaines et désœuvrés frustrés et fatigués  de voir habiter des grandes villas du siècle et circuler dans les grosses véhicules ces pseudo-élites aliénés qui sont à la tête de l’état et qui leur offre rien que les fausses solutions pensées et conçues par les cerveaux  d’un groupuscule ultra fichiste et qui disposent une armée façonnée, agissant à la gestapo de l’Allemagne Nazi.
Mais à la révolte passagère, que j’appellerai simple feu de paille devait se substituer pour toujours la révolution, la lutte éternelle contre la domination d’un peuple sur un autre.
Certainement, d’autres après moi le diront à quel point s’élargit le fossé entre certains individus nanti (qui détiennent le pouvoir) et ceux qui n’aspirent qu’à manger à leur faim, boire à leur soif, survivre et conserver leur dignité.
Fort de cette certitude, je voudrai que ma pensée s’élargisse à tous ceux qui souffrent dans leurs chairs, à tous ceux qui sont bafoués dans leurs dignités d’homme par une minorité ou par un système politique qui les écrase.
Permettrez, vous qui lirez ce message ; je ne parle pas seulement au nom du peuple Rwandais tant aimé, mais également au nom de tous ceux  qui ont mal quelque part.
·                   je parle au nom de ces milliers des Congolais qui sont dans les camps de réfugiés dans leur pays ou dans les pays frontaliers et qui bénéficient d’un statut à peine supérieur de celui d’un chimpanzé protégé dans le parc des volcans
·                   je souffre au nom des réfugiés Hutus Rwandais, massacrés jour pour jour, pourchassés, humiliés et dispersés dans les forêts de l’Est du Congo à fin qu’ils n’aspirent à aucun droit et devoir civique de leur pays d’origine; et que leurs tristes sorts ne se résument qu’à la mort infligée par le gouvernement Congolais qui devrait les protégés selon le droit international.
·                   Je pleure au nom des pauvres paysans (Hutus et Tutsi) confinés et affamés dans leurs villages, sans eau ni lumière, et à qui on demande de pleurer chaque année début juillet leurs morts qui ont permis à ces ultras sanguinaires de gouverner à leurs propres destinés.
·                   Je pleure sans cesse au nom de cette femme Congolaise désabusées, violée jour et nuit par son compatriote sous l’œil complaisant de l’homme blanc, parce que sa maison, son champ, ses cultures sont implantés au-dessus du nickel, du coltan, de l’or et du diamant que cet homme blanc veut arracher de force par le truchement de nos semblables, après avoir piétiné les cadavres des frères et sœurs de cette femme.
·                   Je parle au nom des mères de toute la région qui voient mourir leurs enfants de faim à la campagne partout au Rwanda, de paludisme et d’autres maladies infectieuses, ignorant qu’il existe pour les sauver des moyens simples, que la science des pays occidentaux ne leur offre pas, par contre  préférant investir dans les guerres fratricides pour les caprices et l’égoïsme de nos chefs d’état, dont les pouvoirs sont menacés par l’excès de tyrannie et de dictature sur les peuples assoiffés de liberté et d’indépendance.
·                   Je parle également au nom de L’Enfant, L’Enfant d’un pauvre qui a faim et qui a besoin d’aller à l’école. Cet enfant grince les dents, il est rongé par la souffrance en lorgnant les camarades de son âge, belle tenue sur le corps, belles chaussures aux pieds dans les grosses véhicules sur le goudron vers l’école des grands. Cet enfant de son retour par désœuvrement il sera enrôlé de force dans les milices et groupes armés pour gonfler les chiffres des KADOGO qui vont pourchasser ses frères pour les éloignés des terres convoitées.
·                   Je parle au nom de cette journaliste Congolaise affligée par la violence faite aux femmes, essaie de donner une information juste et impartiale; fait une analyse des faits réels; de là elle propose une approche globale de solution politique concrète et vraisemblable. Malheureusement elle prêche dans le désert ; toutes ses propositions tombent dans l’oreille des sourds parce qu’ils sont acharnés à s’enrichir aux détriments de ces déshérités.
·                   Je proteste au nom de ces dirigeants locaux congolais de l’Est qui sont exploités par les systèmes politiques pourris et corrompus, et par le truchement  ces impérialistes monstrueux, sont emballés dans les projets macabres d’extermination de tout un peuple qui cherche désespérément un retour digne au pays natal pour aider à construire une Nation sans différence.
Mon peuple est un concentré de tous les malheurs des peuples, une synthèse douloureuse de toutes les souffrances de l’humanité.
C’est pourquoi je vibre naturellement au nom des orphelins et des veuves de la région des grands lacs qui scrutent avec anxiété les horizons d’une scène accaparée par les marchands de canons.
Mes pensées vont à tous ceux qui sont touchés par la destruction de la nature et de son écosystème à l’Est du Congo et les milliers de réfugiés qui vont mourir, abattus par la redoutable arme de la faim et de la maladie.
 Je ne peux pas naturellement oublier ces soldats congolais (du recru au général) obéissant aux ordres, le doigt sur la détente qui  courent derrière ces réfugiés hutus dans les forêts, et qui  savent que la balle qui va partir en appuyant sur la détente ne porte que le message de la mort.
Je m’indignerai toujours en pensant au peuple hutu qu’un certain nombre de pays occidentaux (Etats-Unis, Belgique et la Grande Bretagne) ont choisi de substituer à un autre peuple (TUTSI) hier encore martyrisé.
Je pense à ce peuple hutus c’est-à-dire à ces familles disloquées errant dans la nature en quête d’une terre d’asile ; courageux, déterminés, persévérants et infatigables depuis 1990.
Que ces réfugiés rappellent à chaque instant, à la conscience humaine la nécessité et l’obligation morale de respecter les droits d’un peuple : avec leurs frères TUTSI, ils peuvent vivre ensemble.
Aux côtés de nos frères militaires congolais qui meurent dans une guerre fratricide, suicidaire et insensée, qu’ils interpellent leur Président KABILA parce qu’il agisse contre la volonté de ses citoyens.
Je me sens également proche à nos camarades Mayi Mayi avec toutes leurs composantes, classées dans les forces négatives par les talentueux colonisateurs de la région, et  qui se battent pour la libération de leurs territoires convoités ; mais qui malheureusement leurs villages sont bombardés et pillés ; leurs sœurs et leurs femmes sont violées ainsi que leurs frères sont tués et humiliés par les TUTSI congolais soutenus par les expansionnistes avec à la tête PAUL KAGAME. Malgré tout et je les encourage,  ces camarades affrontent et affronteront avec courage et lucidité leur destin.
Enfin, par compassion je pleure aux côtés de la veuve et orphelins du feu HALYARIMANA, retranchés sur une terre d’asile qui ne leur est pas facile de s’y accrocher ; cette veuve est accusée par méchanceté de génocidaire et par conséquent, elle doit abandonner ses orphelins, aller pleurer et essuyer ses larmes en prison.
Seigneur, si les méchants de ce monde voulaient tester où arrive la résistance de l’homme, je pense qu’avec l’expérience du peuple hutu (surtout à l’Est du Congo) ils l’on déjà vu quand même !!
Cependant je me lève au nom de tous ceux qui cherchent vainement dans quel forum de ce monde, où ils pourront faire entendre leur voix et la faire prendre en considération réellement ?
Seule la lutte libère et j’en appelle  à tous ceux qui sont opprimés, à tous ceux qui sont affligés par la situation actuelle dans la région des grands lacs pour qu’ils montent à l’assaut pour la conquête de leurs droits, pour la conquête de leur dignité. 
S’il vous plait, hâtez-vous pour ne pas rater le rendez-vous de l’histoire!
 Banyarwanda banyarwandakazi, Hâtons-nous pour aller encaisser un chèque que Grégoire KAYIBANDA et ses compagnons ont signé à la première heure de l’indépendance
La lutte de notre peuple est ouverte aux malheurs de tous les opprimés. Elle doit s’inspirer de toutes les expériences des hommes depuis le 1er souffle de l’humanité.
Nous voulons être les héritiers de toutes les luttes de libération en Afrique sub-saharienne ; nous devons être à l’écoute des grands bouleversements qui ont transformés l’Afrique. Nous tirerons les leçons de la lutte de libération au Mozambique, aux Zimbabwé, à la  Namibie et en Afrique du Sud ; les leçons de leur victoire contre la domination d’une minorité blanche et leurs conséquences de ces victoires.
Ouvert  à tous les vents de la volonté des peuples et de leur révolution, nous instruisant aussi de des certains échecs quelques parts qui conduisent aujourd’hui à certains manquements de droits de l’homme (cas du Zimbabwe), à la criminalité et la pauvreté avec leurs conséquence comme la Pandémie du VIH/Sida (Afrique du sud) ; nous ne voulons une fois gagner cette lutte, que conserver le noyau du pureté qui nous interdira de nous inféoder aux réalités des autres pays, même si par la pensée nous nous retrouverons dans les systèmes d’intérêts.
Nous le savons très bien que le nouvel ordre économique international s’inscrit tout simplement à côté de tous les droits des peuples : droit à l’indépendance, droit aux libres choix des formes et des structures des gouvernements comme le droit au développement.
Tous ces droits des peuples s’arrachent dans la lutte et par la lutte des peuples. A aucun moment ils seront le résultat d’un acte de générosité.
        Chers frères et sœurs, malgré les difficultés auxquelles nous sommes confrontés aujourd'hui, nous devrons conserver une inébranlable confiance que notre mouvement de libération doit maintenir sa cohésion, renforcer son pouvoir de négociation, se trouver les alliés parmi les nations et recommencer avec ceux qui peuvent nous entendre, l’organisation sous un nouveau visage, d’un véritable mouvement politico-militaire.
        Une cause juste même s’elle ne rencontre que des revers  ou indifférence, peut à la longue trouver un écho dans le concert des nations et des peuples ; et je l’espère.
        Dès aujourd’hui, il faut à mon avis des études sérieuses prenant en compte tous les éléments qui ont conduit et qui, plus tard peut conduire d’un jour à l’autre aux calamités qui ont endeuillé notre pays.
        Sur ce, j’invite des historiens, des sociologues, des ethno- anthropologues et démographes de la région aidés par les mêmes spécialistes des pays étrangers à se pencher sérieusement sur ce problème. La conférence de la région des grands lacs basés à Bujumbura devrait apporter sa contribution.
        Ce n’est pas un secret. Aujourd'hui dans notre pays et dans les régions environnantes (MASSI – RUTCHURU) le traitement injuste infligé aux Hutus et aux autres peuples par les Tutsi est devenu une honte pour le Rwanda.
        Les hutus ne peuvent pas supporter plus longtemps en silence de telles conditions dégradantes. Nous ne pouvons pas parce que Dieu qui nous a crée tous, nous a commandé de résister au mal.
        Je me hâte aujourd'hui à réveiller votre conscience et je suis persuadé que les hutus en mettant un terme à ces conditions s’entendront aux mêmes qualités d’amour chrétien dont ils ont fait preuve pendant de longues années d’asservissement.
        Car je suis sûr qu’il y a des milliers de Tutsi de bonne volonté à travers toute la région et dans le monde qui au fond de leurs cœurs condamnent les violences populaires et le traitement inhumaine infligé au hutus. J’en appelle à ceux-la pour qu’ils s’arment de courage et qu’ils prennent la parole en faveur de la loi, de la dignité et de la moralité.
        J’ai pris cette décision à cause de mon amour propre pour le Rwanda et pour toute la région. J’écris ceci parce que mon pays  est en danger de perdre son âme et peut facilement glisser dans l’anarchie tragique et un fascisme mutilant.
       
        Il faut qu’il se produise quelque chose, dans les meilleurs délais qui éveille la conscience assoupie de notre pays avant qu’il ne soit trop tard.
       
        Si la mort est un compagnon très humble lorsqu’on n’est obligé de la côtoyer toute la vie, le temps est venu où peut-être seule l’acceptation volontaire de la souffrance par des innocents pourra inciter la nation à liquider ces fléaux qui sont le mensonge, l’injustice, l’exclusion et la dictature sur tout un peuple qui ne cherche qu’a s’avancer dans la dignité devant Dieu et devant les hommes. 
           Ce pendant, je me pose la question :
Combien d’hommes doivent mourir encore avant que nous ayons une société réellement libre, vraie et pacifique ? Cela prendra combien de temps ?
        On dit qu’on n’a pas vraiment vécu, tant qu’on n’a pas des choses à regretter (Dr Blerok).
        A mon sens si nous parvenons à comprendre et à nous imprégner de l’esprit et du sens réel de ce qui s’est passé, je crois qu’on pourra transformer notre nation en une société d’amour, de justice, de paix et de fraternité où tous les hommes (hutus – Tutsi) seront  vraiment frères, et pourront vivre côte à côte en symbiose.
        Mais la recherche de la paix va de paire avec la ferme application du droit des pays à l’indépendance, droit des peuples à la liberté et des nations à l’existence autonome. Sur ce point, le palmarès le plus impitoyable, le plus lamentable et détenu au cœur de la région des grands lacs en terme d’arrogance, d’insolence et d’un croyable entêtement par un petit pays, le Rwanda de Paul KAGAME, qui depuis plus de 15 ans, avec l’inqualifiable complicité de ses protecteurs (Etats-Unis et la grande Bretagne), continue à défier la communauté Internationale.
        Au mépris d’une histoire réelle, qui n’est pas très veille, l’histoire de l’exile des  Tutsi en 1959 et celle du fameux génocide, où les Tutsis étaient confronté à l’honneur ; Paul KAGAME et ses compagnons arrivent à infliger aux Hutus mille fois, ce qui fut leur propre calvaire.
          En tout état de cause, ces Tutsi dont beaucoup ont salué leur courage et leur sacrifice d’hier, doivent savoir que les conditions de leur propre quiétude ne résident pas dans leur puissance militaire financée de l’extérieur. On peut opprimer un peuple pendant 100 ans, il finira par se libérer et le prix à payer sera exorbitant.
        J’invite, et les autres peuvent me rejoindre, ces tutsis à commencer à apprendre à devenir un peuple comme les autres, parmi les autres. L’Afrique du Sud et le Burundi doivent leurs servir de leçons.
        Certes, ceux qu’ils étaient hier les autres le sont aujourd’hui. Ces qu’ils sont aujourd’hui, les autres peuvent le devenir demain ou après demain et eux vont repartir à la case de repart et ça sera un cercle vicieux.
        Banyarwanda  Banyarwanda Kazi à quoi serviront ces luttes sans amour ? Excellence Paul Kagome, une lutte sans amour est une lutte en vain ; le sang que tu fais couler appelle et appellera un autre sang.. A toi d’y réfléchir pour préserver le pire à vos contemporains et à vos descendants.
            Pour l’heure, je tiens à rappeler haut et fort notre solidarité militante et agissante à l’endroit des combattants, femmes et hommes de ce peuple vaillant parce que nous savons qu’il n’y a pas de souffrance sans fin.
           J’ai parcouru des milliers des Kilomètres à pied, j’ai perdu des êtres qui m’étaient chères dans des moments terribles.  Dans les durs moments que nous traversons je vous demande, à chacun de nous que nous puissions mettre ensemble nos efforts pour que :
-         cesse la morgue des gens qui n’a pas de raison,
-   s’efface le triste spectacle des femmes violées et des enfants     mourant de faim dans l’Est du Congo ;
-         disparaissent le mensonge et l’ignorance ;
-         s’arrête la traque de nos élites et leaders à l’étranger ;
-         s’arrête ces feuilleteaux politico- judiciaires et condamnations injustes      à Arusha et ailleurs ;
-         ses prisonniers de l’histoire de façon injuste trouvent leur liberté     
-         triomphe la rébellion légitime d’un peuple,
-         se taise le bruit des armes ;
Et qu’enfin, avec une seule et une même volonté, luttant pour la survie d’une partie de l’humanité, nous parvenions à chanter en cœur dans la foi :
La foi fait  tombée sous nos yeux les plus fortes murailles,
La foi nous rend victorieux et gagne les batailles,
La foi nous ouvre le trésor de la toute puissance.
Les plus faibles deviennent forts, sous sa sainte influence.
Protégés par ce bouclier, nous n’avons nulle crainte ;
Que n’ont pas souffert les héros dont noms suivons la trace ?
Que de danger, que de travaux mais quelle sainte audace ? 
Que leur victoire et leur combat enflamme notre zèle ;
Croyons et courons sur leur pas, notre chef nous appelles ;
Quand la foi vit au fond du cœur et nourrit l’espérance ;
On est pour l’amour du sauveur, joyeux dans la souffrance.
       
QUAND LE REVE DEVIENDRA REALITE,
 
        Nous chanterons en cœur avec le poète Novalis ces strophes :
-         Les astres reviendront sur terre d’où ils se sont éloignés pendant nos temps obscurs ;
-         Paul KAGAME déposera son spectre sévère et deviendra un homme parmi les hommes ;
-          Tous les peuples de la région se rassembleront à nouveau après une longue séparation ;
-          Les vieilles familles orphelines se retrouveront et chaque jour verra de nouvelles retrouvailles, de nouveaux embrassements.
-         En chaque tombe se réveillera la cendre éteinte ;
-         Partout brûleront à nouveau les flammes de la vie ;
-         Les vieilles demeures seront rebâties ;
-    Les temps anciens se renouvelleront et l’histoire sera le rêve d’un présent à l’étendue infinie.
 
« La patrie ou la mort, nous vaincrons ! 

Fait à KIGEZI
Dr. Jules MUHOZI


The Truth can be buried and stomped into the ground where none can see, yet eventually it will, like a seed, break through the surface once again far more potent than ever, and Nothing can stop it. Truth can be suppressed for a "time", yet It cannot be destroyed. ==> Wolverine

Rescue War orphans

Medical problems :tuberculosis, malaria, gastroenteritis, dehydration and intestinal infestation. Provide them,meal, clothing,education,safe place to live and grow.

Human and Civil Rights

Human Rights, Mutual Respect and Dignity For all Rwandans : Hutus - Tutsis - Twas

KIBEHO: The Rwandan Auschwitz

Kibeho Concetration Camp. http://www.pbase.com/kleine/image/113753109

Stephen Sackur’s Hard Talk.

Gén. D. Tauzin Demande Justice

Le Général Tauzian réclame la Justice pour la France et pour les Soldats français. Les Présidents Nicolas Sarkozy et François Hollande ne font que ridicuriser les soldats français qui payent de leurs vies pour la France. Plutôt que rendre hommage à la France et à l'armée française, ils n'ont fait que prendre partie pour l'ennemi de la France. Il l'explique dans le vidéo qui suit:

Prof. Allan C. Stam

Prof. Allan C. Stam Mich.University U-M Professor of Political Science and Faculty Associate at the Center for Political Studies Prof. Allan C Stam Michigan University Understanding the Rwanda Genocide - Full version

The killing Fields - Part 1

The killing Fields - Part II

Daily bread for Rwandans

The killing Fields - Part III

Prof. Christian Davenport

Prof. Christian Davenport Michigan University & Faculty Associate at the Center for Political Studies

Time has come: Regime change

Drame rwandais- justice impartiale

Carla Del Ponte, Ancien Procureur au TPIR:"Le drame rwandais mérite une justice impartiale" - et réponse de Gerald Gahima

Sheltering 2,5 million refugees

Credible reports camps sheltering 2,500 million refugees in eastern Democratic Republic of Congo have been destroyed. The UN refugee agency says it has credible reports camps sheltering 2,5 milion refugees in eastern Democratic Republic of Congo have been destroyed.

Latest videos

Peter Erlinder comments on the BBC documentary "Rwanda's Untold Story Madam Victoire Ingabire,THE RWANDAN AUNG SAN SUU KYI

Rwanda, un génocide en questions


Bernard Lugan présente "Rwanda, un génocide en... par BernardLugan Bernard Lugan présente "Rwanda, un génocide en questions"

Nombre de Visiteurs

free counter

Popular Posts - Last 7 days

Archives

Everything happens for a reason

Bad things are going to happen in your life, people will hurt you, disrespect you, play with your feelings.. But you shouldn't use that as an excuse to fail to go on and to hurt the whole world. You will end up hurting yourself and wasting your precious time. Don't always think of revenging, just let things go and move on with your life. Remember everything happens for a reason and when one door closes, the other opens for you with new blessings and love.

Nothing Compares 2 U

Your comment if you LIKE IT. All for Human rights

Name

Email *

Message *

Rwanda's dictatorship in video

Loading...